Outils

Cartographie des parties prenantes

La cartographie des parties pérennantes, souvent intégrée dans les études de contexte, permet d’identifier les acteurs susceptibles de prendre part à la démarche de concertation et de prendre la mesure de leurs opinions, convictions, savoirs, intérêts et positionnements
Elle permet donc d’identifier les acteurs et leur positionnement mais aussi de comprendre les logiques et arguments des uns et des autres. Les points de consensus, les points durs, les sensibilités susceptibles d’émerger des différents acteurs, et les personnalités susceptibles de soutenir ou de rejeter la démarche peuvent donc être appréhendés.
Vox Operatio réalise des cartographies de parties prenantes afin de permettre à la maitrise d’ouvrage d’affiner et d’améliorer sa stratégie de concertation et de communication en vue du débat.

Techniques d’animation

Le jury citoyen

L1040006

Le jury citoyen est un« dispositif basé sur la sélection aléatoire d’un groupe restreint de citoyens, dépourvus d’intérêts propres par rapport à un enjeu d’action publique, et amené à délibérer sur cet enjeu dans un cadre procédural réglé »
Le premier objectif est celui de la « confrontation d’une pluralité d’expériences sociales, c’est-à-dire de rapports au monde et de visions du bien commun » pouvant enrichir les points de vue des hommes politiques et des experts. « D’un autre côté, le recours à un petit groupe de personnes tirées au sort peut être utilisé en vue d’obtenir une « forme de jugement commun sur des questions particulières » ».
Vox Operatio organise le cadre délibératif, recrute les jury citoyen et anime le débat en tant que tel.

L’émergence ouverte

C

La méthode d’émergence ouverte est une forme dérivée du Forum Ouvert. L’un des intérêts du forum ouvert réside dans le fait de solliciter, pour une réflexion, la palette la plus vaste possible des acteurs concernés ou potentiellement concernés par une question. C’est, de ce fait, une technique d’animation qui débouche presque systématiquement sur des propositions, des actions et sur une mobilisation.
Avec la méthode de l’émergence ouverte, Vox Operatio se focalise sur la phase d’émergence du forum ouvert en faisant abstraction de la phase de convergence. Il s’agit d’une méthode particulièrement bien adaptée aux dispositifs à conduire sur moyen ou long terme, car elle implique que les orientations produite par la rencontre donnent lieu à un travail ultérieur permettant de décliner et de tester des actions opérationnelles, puis de les mettre en partage lors d’une rencontre spécifique « convergence ouverte » visant à l’amendement, à la validation et à l’appropriation de ces actions.

L’écriture itérative

IMGP9155

L’écriture itérative permet de valider un document élaboré par des acteurs qui se sont rencontrés plusieurs fois en amont, lors de réunions d’information, d’émergence, d’identification des thématiques et de production des préconisations. Il s’agit de partager, de mettre en débat, d’amender puis de valider ces préconisations et pistes d’actions. Ces propositions « starters » ouvrent la discussion, elles sont soumises une à une au vote de la salle (système de cartons colorés – rouge, jaune, vert). Les préconisations / actions qui font dissensus sont discutées, amendées et réécrites en direct.
La séance s’achève sur un document final présentant des préconisations faisant consensus ainsi que des « pistes à remettre en débat », c’est à dire les contributions n’ayant pas fait l’objet d’un consensus.

Evaluation

Si la compréhension, la connaissance, la conception et l’animation sont des étapes clefs dans l’ingénierie participative, l’évaluation du processus est souvent mise de côté ou réalisée rapidement par manque de temps, de moyens ou d’envie. Or, cette étape est cruciale au bon fonctionnement du processus, et notamment à sa transparence la plus stricte.